Une PISA qui peut rapporter gros

vendredi 21 janvier 2011

Les premiers à profiter de l’inflation internationale de tests d’évaluation des acquis scolaires des élèves sont ceux qui développent, vendent, font passer et interprètent les tests.

Une enquête réalisée par Elisabeth ¬Flitner, professeur à l’université de Potsdam (Allemagne), vient de révéler qu’un consortium d’ « organismes de recherches internationaux » a été chargé de préparer et de coordonner l’étude PISA. On y découvre que ces « organismes de recherche » n’en sont pas, que ce sont des entreprises privées, les plus importants acteurs planétaires dans le domaine des services éducatifs dont l’un d’eux se définit comme une « multimillion dollar corporation ».

Ce consortium a développé les tests PISA et les a vendus jusqu’ici à 58 Etats et cela grâce à l’aimable entremise de l’OCDE afin que le consortium n’apparaisse pas au grand jour. Dès le début, on a habilement conçu PISA comme une étude en plusieurs étapes afin de proposer un abonnement aux Etats participants. Comme l’application de ces tests permet en même temps d’orienter l’enseignement sur les résultats aux tests, on a créé un marché dont la croissance est gigantesque. En 2005, une de ces entreprises avait 72 projets de tests scolaires en cours dans le monde.

Extrait : « La réussite économique au sens strict de PISA consiste à créer auprès des Etats une demande de tests d’acquis scolaires. Il s’agit là d’un marché mondial jouissant d’une expansion impressionnante.› »


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 janvier 2020

Publication

740 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
128 Auteurs

Visites

11 aujourd’hui
470 hier
254496 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés