RASED : le début de la fin...

vendredi 10 octobre 2008

Le projet de budget 2009 prévoit 13500 suppressions de postes à l’EN.

Sur ces 13500, 6000 pour le primaire.

Sur ces 6000, 3000 postes d’enseignants spécialisés dans le soutien aux enfants en difficulté (maîtres de RASED qui se verront "réaffectés" dans une classe...).

En effet, tout le monde s’en aperçoit :

- les élèves ont de moins en moins de difficultés pour plusieurs raisons : la politique sociale du gouvernement limite la précarité. Les stages de parentalité imposés par la loi de prévention de la délinquence font que les mauvais parents, détectés grâce à base élèves, deviennent de bons parents. Il n’y a plus de primo-arrivants : ils ont été reconduits chez eux, tous frais payés.

- avec la baisse de la natalité, nous avons maintenant des classes à faibles effectifs

- les groupes de soutien vont nous permettre, dans le plus grand confort pour les élèves et les enseignants, de sauver ceux qui auraient encore quelques lacunes.

- les cours de rattrapage pendant les vacances permettront à tous les enfants (les vraiment feignasses, ceux de CLIS, les vraiment obtus) de retrouver un bon niveau pour l’entrée en sixième. Et en plus, les bons enseignants volontaires gagneront plus. Et les mauvais enseignants (qui sont feignants et ne veulent pas travailler plus), ben tant pis pour eux.

- les maîtres de RASED deviennent donc totalement inutiles, voire nuisibles à la Nation et à son équilibre budgétaire.

NOUS N’AVONS AUCUNE RAISON D’ETRE INQUIETS : TOUT VA BIEN.


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 12 décembre 2019

Publication

736 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
120 Auteurs

Visites

162 aujourd’hui
215 hier
243435 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés