19 MARS : C’EST LA GRÈVE !

La convergence des luttes, on en parle ou on la fait  ?
mercredi 13 mars 2019
par  PY

- ARDÈCHE : Privas, Préfecture, 10h30 / Annonay, Super U, 14h30 / Aubenas, rond-point Ponson, 14h30 / Le Teil, place Pierre Semard, 10h30 / Tournon, kiosque, 14h.
- DRÔME : Valence, AG Maison des Syndicats, 10h + manif, Siège du MEDEF (Guilherand/près de la clinique Pasteur), 14h
- ISÈRE : Grenoble, gare, 10h / Vienne, Poste, 14h / Bourgoin-Jallieu, place St-Michel, 10h
- SAVOIE : Chambéry, Palais de Justice, débat, restauration, buvette, à partir de 12h + manif, 14h.
- HAUTE-SAVOIE : Annecy, gare, 10h.

Le mouvement des « Gilets Jaunes » incarne la contestation sociale depuis de nombreux mois. Il a été suffisamment fort pour contraindre le gouvernement à des premiers reculs, tout en subissant une répression policière sans précédent. Face à cette contestation qui perdure, le gouvernement espère trouver une issue à travers son « Grand Débat national ». Mais nous le savons toutes et tous : il ne s’agit que de communication qui ne répondra pas aux revendications.

Ces revendications sont communes aux Gilets Jaunes et aux organisations syndicales de lutte. Elles portent sur la justice sociale et fiscale, et sur l’égalité des droits, conditions indispensables pour une réelle démocratie, dans le monde du travail comme dans la société toute entière.

Mais face à ces revendications, le gouvernement ne lâche pas prise. Et même pire que ça, il entend bien poursuivre sa politique au service d’une minorité de privilégiés : poursuite des « réformes » qui attaquent les droits à la retraite, ceux des chômeur.euse.s, pas de prise en compte du changement climatique, suppressions des services publics et accélération du démantèlement de la fonction publique.

Car derrière Macron, il y a tous les bandits du CAC 40, qui sont les véritables décideurs et qui ont réussi à capter plus de 50 milliards d’euros en dividendes en 2018, échappés ensuite, sans doute, dans les paradis fiscaux.
Pour une autre répartition des richesses, il va donc falloir y aller ensemble, vraiment ! C’est-à-dire ne pas se contenter de manifester notre colère légitime, mais bloquer le pays à travers une grève généralisée à tous les secteurs économiques, capable de durer aussi longtemps que nous n’obtiendrons pas ce que nous voulons. Nous n’obtiendrons pas des augmentations de salaires, des pensions, des minimas sociaux sans un véritable rapport de force. Nous ne gagnerons pas le financement et le développement des services publics, de la protection sociale, sans contraindre ceux qui échappent aujourd’hui à l’ISF à le payer et sans combattre efficacement une fraude fiscale qui dépasse les 100 milliards d’euros !

Pour ce rapport de force gagnant il n’y a pas d’autre alternative que d’organiser dans chaque entreprise des assemblées générales unitaires pour décider, à la base, ce blocage du pays, et réaliser une véritable grève interprofessionnelle, en lien avec les retraité.e.s, les chômeur.euse.s, les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s, avec celles et ceux qui depuis des mois, avec ou sans « Gilet Jaune », portent la colère sociale.

Nous sommes désormais à un tournant : il est de la responsabilité de chaque organisation syndicale de lutte de vraiment travailler à la construction de ce nécessaire mouvement social.
Participons massivement aux manifestations, actions, occupations… et organisons des AG pour construire ensemble la grève qui nous fera gagner !


Documents joints

19.03.19-Solidaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 13 octobre 2019

Publication

724 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
91 Auteurs

Visites

65 aujourd’hui
93 hier
231102 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés