CTSD 07 du 03/09/21 concernant le premier degré public

Les décisions
vendredi 3 septembre 2021

A l’ordre du jour de ce CTSD : la carte scolaire = ajustements de rentrée 2021 dans les écoles publiques d’Ardèche.
Ci-dessous, les décisions prises par l’inspecteur d’académie.
Lire la déclaration liminaire de SUD en PJ.

Les décisions

1) FERMETURES :
- DAVÉZIEUX mat 3e classe
- St-CIERGE co-enseignement
- COUX village prim 3e classe
- COUX Masneuf prim 3e classe
- VERNOUX élém 5e classe
- LAGORCE prim 5e classe

2) OUVERTURES :
- St-CLAIR prim 5e classe
- St-CYR prim 5e classe
- CHOMÉRAC élém 6e classe
- CORNAS élém 7e classe
- St-PÉRAY Brémondières élém 8e classe

3) Autres mesures
Transferts d’étiquettes PEMF :
- d’Annonay J Moulin à Annonay Ripaille
- de Maysse à Chomérac élém
- de Vion à Guilherand-Granges Provence élém
- de Privas Planchon à Vogüé
- de Pont-d’Aubenas à St-Didier-s/s-Aubenas

Autres annonces

1) Gestion départementale des TR
Un Bureau départemental du remplacement va être créé. Il sera géré, le matin, par 3 personnes. La gestion des TR se fera donc au niveau départemental. Mais les directeurs et directrices devront toujours contacter le secrétariat de leur circonscription pour un problème de remplacement. Ce dernier sera en liaison directe avec le bureau départemental du remplacement.
Ce changement concernera d’abord 3 circonscriptions à partir du 20/09 avant d’être généralisé à l’ensemble du département dès le 08/11.

2) Situation des personnels vulnérables placées en ASA
Rien ne change en attendant la publication d’une nouvelle circulaire : c’est la circulaire Fonction Publique du 10 novembre 2020 qui continue de s’appliquer.


Déclaration liminaire SUD éducation-Solidaires

La crise sanitaire que nous vivons depuis février 2020 met au jour l’état du service public d’éducation : un manque de moyens criant, des personnels qui se sentent méprisés par l’institution, des élèves déboussolés, une politique éducative à côté des enjeux de la crise environnementale et sociale...

En 4 ans, Blanquer a considérablement dégradé le service public d’éducation.

Il a montré cette rentrée encore son incapacité à faire face à la crise sanitaire.

Entre les évaluations nationales dès le plus jeune âge et l’instauration d’une part de contrôle continu pour l’obtention du baccalauréat, il a imposé une évaluation permanente des élèves au détriment de la relation pédagogique qui doit unir les enseignants aux élèves.
À la toute fin de l’année scolaire, Blanquer a achevé la destruction du bac national et cassé l’indispensable collégialité des écoles par la création d’un emploi fonctionnel de directeur.
Il s’apprête à démanteler l’éducation prioritaire et la formation initiale.
Chaque année, les suppressions de postes amplifient la mise sous pression des personnels.
Enseigner devient une lutte !
L’école de Blanquer broie les élèves et les personnels : à l’inverse, SUD éducation-Solidaires défend sans relâche le projet d’une école plus égalitaire.

SUD éducation réaffirme la nécessité de mettre en place un plan d’urgence pour l’éducation.
Affronter durablement la crise sanitaire implique l’attribution de moyens spécifiques, que SUD éducation revendique sous le terme de plan d’urgence. La réduction des effectifs doit être pérenne : il faut pour cela procéder en urgence au recrutement massif de remplaçants titulaires, un recrutement de maîtres spécialisés E et G afin de pallier à l’augmentation des difficultés scolaires dans certaines écoles, ainsi que le recrutement de professeurs dans le primaire comme le secondaire.

Pour toutes ces raisons, SUD éducation-Solidaires appelle l’ensemble des personnels à se mettre en grève le 23 septembre pour un plan d’urgence dans l’éducation, pour la création massive de postes, pour l’amélioration des conditions de travail et pour de meilleurs salaires.

PDF - 68 ko
Decla SUD CTSD 03/09/21

Agenda

<<

2021

>>

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031